Le dirlo vous salue bien... Gérard Cailleux est de passage à Saint-Genis-Laval...

Gérard Cailleux nous a rendu une petite visite de sympathie la semaine dernière... Gérard est l'ancien principal des collèges Giono et D'Aubarède. Il est également un des hommes qui ont contribué à l'essor du Handball Saint-Genois...
Installé depuis 1998 sur l'ile d'Oléron, Gérard revient régulièrement dans notre région pour retrouver sa famille et plus particulièrement Anne et Gaelle, ses filles, toujours installées dans la région Rhône-Alpes.



Gérard Cailleux et sa fidèle guitare...
Gérard Cailleux et sa fidèle guitare...

De Giono à Oléron...

Suite à notre premier article (à lire, vous avez été nombreux à nous demander de ses nouvelles... Nous vous proposons donc dans cet article les meilleurs moments de notre entretien...

La Voix du Coq : Gérard, peux-tu nous rappeler ton parcours professionnel?

Gérard Cailleux : J'ai commencé ma carrière en 1966 comme prof d'EPS du côté de Bourg en Bresse... Lors des événements de mai 68, j'étais prof mais également secrétaire du SNEP donc très impliqué dans le mouvement de contestation. C'est à ce moment là que ma carrière a pris un nouveau tournant puisque j'ai commencé à m'intéresser au rôle et au poste du chef d'établissement.

C'est en 1975 que j'ai été nommé à Saint-Genis-Laval. Le poste avait été attribué à un collègue plus ancien qui l'avait refusé car le collège était encore en pleine construction en mai 1975... La rentrée de septembre lui était apparue complétement illusoire... Il ne souhaitait donc pas essuyer les plâtres... (ce jeu de mot est à attribuer au journaliste de La Voix du Coq...).
Je suis resté à Giono pendant 12 ans avant de prendre en charge jusqu' en 1997 le nouveau collège d'Aubarède... J'ai terminé ma carrière en 2003 comme principal du collège d'Oléron.

Le dirlo vous salue bien... Gérard Cailleux est de passage à Saint-Genis-Laval...
De principal à guitariste...

La Voix du Coq :Quelle est ton actualité de jeune retraité...


Gérard Cailleux :J'habite aujourd'hui sur l'Ile d'Oléron où ma femme a toutes ses attaches. Mon quotidien se partage entre ma passion pour la guitare, ma participation dans la chorale de l'ïle et biensûr mon implication dans le club de Handball...


Pour infos, Gérard a commencé la guitare lorsqu'il avait 15 ans. Resté en sommeil pendant une trentaine d'années, le musicien, auteur-compositeur a refait surface depuis une 10aine d'années... Voir article précédent

Découvrir le Blog de Gérard

Les années Giono...

La Voix du Coq : Quelles sont tes meilleurs souvenirs de principal?

G.C : Je garde un excellent souvenir de mon métier de principal à St Genis. J'ai surtout été marqué par mes années Giono et par l'ambiance exceptionnelle qui régnait dans ce collège que j'ai pris en charge dès la fin de sa construction... Souvenir de cette première rentrée de septembre 75 où il a fallu monter les bureaux et chaises dans les classes avec tous les profs et les élèves... La cour était en terre battue car le chantier n'était pas fini...
Souvenir exceptionnel de ces séjours en Ardèche dans une ambiance conviviale...

La Voix du Coq : je confirme que ces séjours ont marqué tous les élèves... En tant qu'élève, on sentait une vraie ambiance confraternelle entre les profs... Le sport était également omniprésent non?...

G.C : C'est vrai que le sport était une valeur importante avec des profs qui ont marqué : babette et Bob Dumas, Gisèle et les autres... Il faut également reconnaître un grand mérite à Max Rossero (le gardien et homme à tout faire) qui a fait beaucoup pour le collège... Les années Giono restent gravées en moi car l'ambiance et surtout le lien entre les professeurs et les élèves étaient très forts...

La Voix du Coq : cette ambiance exceptionnelle n'était elle pas liée au fait que les profs étaient très impliqués dans la cité et en particulier dans le sport st genois?... Je pense à des profs comme Georges Poirot, Jean-Marc Verdoux... Le Club de Handball n'a t-il pas été un facteur de ce ciment de solidarité entre enseignants et élèves?...

La passion du handball...

GC : Surement...
Lorsque je suis arrivé à Saint-Genis en 1975, j'étais déjà joueur amateur de handball... C'est donc tout naturellement que j'ai participé à la vie du club... J'ai commencé comme entraineur de l'équipe séniors puis rapidement je me suis chargé, avec J.M Verdoux, de la formation des jeunes. En collaboration avec Paul Benezeth (figure du sport scolaire), nous avons réalisé un gros travail de fond dans les écoles... Vraiment, je garde un excellent souvenir de cette période sportive...
Rappelons également aux Saint-Genois que le club de hand a été crée par Georges Poirot...

La première équipe de Hand de l'Amicale Laïque (séniors)
La première équipe de Hand de l'Amicale Laïque (séniors)

Saint-Genis-Laval aujourd'hui...

La Voix du Coq : quel regard portes-tu sur le Saint-Genis d'aujourd'hui?...

G.C : Quand je suis de passage à St Genis, j'ai l'impression de revenir chez moi...Je sens que mes racines sont ici... Les gens sont très accueillants et je retrouve avec plaisir beaucoup de personnes avec qui nous avons monté des projets scolaires ou sportifs... Oui vraiment mes attaches sont à St Genis... La seule chose qui m'irrite la gorge quand j'arrive, c'est pollution qui existe ici...

Rappelons que Gérard a habité à Saint-Genis-Laval quand il était tout gamin... IL habitait la maison du Golf (le club house du golf qui dominait St Genis et Oullins et qui aujourd'hui abrite le bbleu)... Suite au bombardement de cette maison en 1944 par les allemands et au décès de plusieurs Oullinois dont son oncle, Gérard et sa famille avaient du fuir en précipitation St Genis pour la vallée de l'Azergue. Gérard n'était plus revenu sur notre commune et c'est au hasard de sa mutation comme proviseur à Giono qu'il a effectué son retour dans le berceau de son enfance.

La grosse voix m'a dit...

La Voix du Coq : Lorsque l'on fait un sondage auprès des anciens élèves qui t'ont connu, tous nous parlent de ta grosse voix...

GC : Je crois que cette voix qui me sert aujourd'hui à chanter est un don qui m'a beaucoup servi... Ma Voix grave m'a, en effet, assuré une sorte d'autorité naturelle et je lui dois beaucoup... Les couloirs de Giono et de d'Aubarède en résonnent encore...

La Voix du Coq : Merci Gérard et à bientôt...

Samedi 26 Janvier 2008
stéphane gonzalez


1.Posté par valerie santini le 07/02/2008 19:13
Merci pour ces nouvelles. Ancienne élève du Collège au début des années 80, je confirme cette ambiance extra et des spectacles de fin d'année avec théâtre et danse (merci Mme Raymond) dans la salle du restaurant. Costumes, décors, tout était fait maison... Aujourd'hui, il y a la chorale de Mme Gambazzi que j'apprécie beaucoup en tant que parent d'élève cette fois...

2.Posté par Jean-François Dedieu le 28/04/2008 17:29
Un grand merci à "La Voix du Coq". Ce n'est pas sans émotion que je retrouve Gérard Cailleux, mon principal de 1979 à 1983. Nous parlions de lui... à Mayotte... avec Denis Salaün devenu lui-même chef d'établissement. Pas la peine de préciser si nous en parlions en mal... Monsieur Cailleux savait motiver et dynamiser les profs, une sorte d'équipe malgré les clans... Un bonjour aussi aux moustaches de Max, aux profs de l'époque : Douillet, Poirot, le baron de Quarante, les Dumas... et tous mes collègues de trente ans.

3.Posté par Gerard Maizonnasse le 04/05/2008 17:40
Je l' aime.

4.Posté par PEDONE Perrine le 18/11/2015 09:38 (depuis mobile)
Bonjour, j''étais élève à Giono et j''aimerai beaucoup avoir des nouvelles de Mme Gambazzi, quelqu''un pourrait-il me renseigner ?

Nouveau commentaire :




AFP des St Genois



Vos prochains évènements (CADEC)

A propos

La Voix du Coq, le magazine des Saints-Genois, vous est proposé
par Jean-Michel Salaud, Raphael Jimenez et Stéphane Gonzalez
en collaboration avec l'agence de communication interactive
Omaha-Beach.

Contact

Omaha-beach
SARL au capital de 30.000 €
Av. Marcel Mérieux - Park Avenir - 69530 Brignais
Tel : 04 78 05 45 98
contact@omaha-beach.fr